Menu
Fermer

Le jeune engagé : inspiré et inspirant, l’histoire d’un média dans l’air du temps

Le jeune engagé : inspiré et inspirant, l’histoire d’un média dans l’air du temps
#technologie environnement numérique portrait
Hors catégorie 19 septembre 2021 Lecture : 7 minutes
En bref > Accéder à la fiche synthétique

La sensibilité écologique : la cultiver et l’étoffer pour être pris au sérieux

Johan a ressenti l’urgence de concrétiser sa sensibilité écologique en 2016 alors qu’éclate le scandale à propos de l’huile de palme. En tant que consommateur de la célèbre pâte à tartiné, il comprend que sa consommation personnelle peut avoir un impact désastreux sur l’environnement.

Ni une ni deux, il décide de supprimer tous ces produits de sa consommation personnelle. Souhaitant impulser un changement qui ait un réel impact pour la planète, Johan se rend compte qu’il va être nécessaire de fédérer plus de monde à cette cause.

C’est pourquoi il décide de lancer deux pétitions sur change.org contre deux grandes compagnies : Lu et Nutella, qui ont comptabilisé des centaines de milliers de signatures en quelques semaines.

Johan et son livre, Le Guide du jeune engagé publié en mars dernier.

Fort de l’impact et de la résonance qu’ont connu ses premières initiatives, Johan décide alors de s’investir davantage. Débute une longue période de recherches sur divers sujets, sur le droit qui encadre l’environnement mais surtout de prospections afin d’être sûr de relayer la bonne information.

Johan a également réalisé que l’engagement possède deux facettes aussi importantes l’une que l’autre.

D’une part l’engagement personnel est nécessaire car il permet de se forger une opinion et de se mettre en action. D’autre part, les grands combats mobilisant le collectif ont le pouvoir de fédérer et de peser sur les décisions politiques.

La diversité du mouvement écologique : une multitude d’engagements et de prises de positions

C’est au cours de ses années lycée que Johan s’est rendu compte de la diversité d’engagements que l’on retrouve au sein du mouvement écologique. Pour lui, agir de manière concrète a débuté par une demande d’adhésion au sein d’un groupe Facebook agissant contre l’huile de palme. Ils avaient notamment pour objectif de coller des étiquettes de sensibilisation sur les produits contenant cette huile au sein des grandes surfaces. La pédagogie peut, d’après lui, connaitre des limites en comparaison à d’autres actions.

Il est important de trouver une juste balance entre tous ces modes d’agir afin de peser sur les décisions politiques.

Participation de Johan à une campagne de Sorry Children.

Johan est par ailleurs persuadé que pour faire bouger les choses les politiques et les citoyens doivent travailler de concert. Ainsi, bien qu’il soit important de ne pas dépolitiser son engagement, se politiser ne signifie pas non plus être derrière un candidat en particulier.

A tous les niveaux que ce soit national, régional ou local, il trouve nécessaire de mettre en place des actions ou d’en rejoindre.

Le mouvement écologique est plus grand que ce que l’on pense, ses actions plus larges, Johan ajoute qu’il faut en parler et fort, faire du bruit pour les médiatiser et sensibiliser mais aussi démocratiser l’accès aux alternatives écologiques. Ce sont des sujets qu’il aborde largement dans son livre.

Concernant les prochaines présidentielles, Johan nous fait part de sa préoccupation concernant le greenwashing dont certain.e.s candidat.e.s pourraient user, essayant de verdir leur programme. En tous cas, il nous assure qu’un pouvoir nous est donné : celui d’aller voter. Si le besoin d’actions concrètes à l’horizon de 2030 est indispensable, des avancées sont déjà notables telle que la récente réalisation d’une Convention citoyenne pour le climat composée de 150 citoyens.

Développer un engagement personnel à l’échelle de la métropole toulousaine

Pour faire grandir son engagement personnel, rien de tel que de mener des actions concrètes. C’est ce que Gaïa a permis à Johan -l’association écologique de Sciences Po Toulouse, où il retourne pour réaliser un Master en action publique à la rentrée-. Au cours de son année au sein de Gaïa il a eu l’occasion d’organiser différents projets tels que des participations aux marches pour le climat ou la mise à disposition de paniers de fruits et légumes biologiques pour les étudiants.

Johan en retient avant tout ses rencontres avec des personnes inspirantes qui l’ont aidé dans son cheminement.

Son expérience avec l’association Expédition 7ème continent (qui sensibilise à la pollution plastique au sein des océans) en est un exemple qui lui tient particulièrement à cœur.

Les réseaux sociaux : une interface privilégiée mais pas systématique pour faire passer des messages

Page instagram du Jeune Engagé.

Le Jeune Engagé a d’abord été un blog. Bien que fort d’une audience de plusieurs milliers de lecteurs à chaque publication, Johan réalise vite que sa communauté souhaite s’engager mais ne dispose pas des clés pour le faire. Ils demandent à être guidés de manière simple et accessible.

C’est par la rédaction du « Guide du jeune engagé » que Johan investit son temps afin de partager les questions qu’il s’était lui-même posé, et démontrer qu’il est simple de s’engager pour l’environnement même avec peu de moyens.

Johan avoue que le livre a été un vrai moteur pour lui tout au long du confinement, lui donnant à la fois un objectif à atteindre et d’autant plus de sens quand on sait que la crise du Covid est grandement due à la crise écologique. En un peu plus d’un an Johan a concrétisé ce grand projet avec l’aide d’Ihab Bourara -son illustrateur- qui a donné une véritable identité graphique au livre.

L’autre grand chantier qu’il a débuté l’année dernière concerne l’alimentation régulière de son compte instagram. Avec plus de 17000 followers acquis en moins d’un an, son compte prend de plus en plus d’ampleur sur le réseau social. Il y partage ses conseils sans se prendre au sérieux. Actif depuis Octobre 2020, son pêché mignon ce sont les reels, nouveau format vidéo de l’application où l’un de ses montages a atteint les 1 million de vues !

Avoir une notoriété sur les réseaux a aussi son lot de contrariété, Johan avoue qu’il est parfois compliqué de déconnecter ou de faire une pause, notamment car il y a toujours un projet ou une cause à mettre en avant.

Ses buts premiers sont de relayer un message positif et écologique et provoquer des prises de conscience à propos de l’urgence écologique.

Ce qui lui plait le plus à propos d’Instagram c’est avant tout le lien étroit qu’il peut entretenir avec sa communauté. Il remarque d’ailleurs qu’un nouveau type d’influence, moins superficiel se développe progressivement.

Le guide du lecteur de Toulouse Ville Durable : adopter un mode de consommation plus écologique

Terminons cet article par quelques conseils que vous donne Johan pour consommer de manière plus écologique, débuter ou confirmer votre engagement pour la planète.

A ce jour, le plus grand souhait de Johan serait que le gouvernement mette en place des propositions concrètes pour le climat. Qu’une alternative aux modèles du communisme et du capitalisme soit mise en place et permette de faire « gagner la nature ».

Depuis la publication de son livre Johan a davantage gagné en notoriété et en légitimité. De nouvelles portes s’ouvrent à lui, à l’instar d’un article de l’ONU qui lui a été consacré en juillet dernier.

A présent son nouveau projet est de se lancer sur youtube à la rentrée, une nouvelle interface qui s’annonce pleine de promesses.

Pour le retrouver c’est très simple : Le Jeune Engagé sur internet, Instagram et en librairie !

Un article rédigé par :

Esther Seveno
Voir le profil Linkedin + 0 autres articles

Johan Reboul, le Jeune Engagé Hors catégorie https://www.lejeuneengage.com

https://www.instagram.com/lejeuneengage/?hl=fr

Qui sont-ils ? Johan Reboul est étudiant à Sciences Po Toulouse et le créateur des médias Le Jeune Engagé. A 22 ans, il partage ses convictions et des pistes pour faire bouger les choses et éveiller les consciences à la nécessité d'agir pour l'environnement.

Spécialités et savoir-faire

  • Publication du livre Le Guide du Jeune Engagé chez Fleurus
  • Actions de sensibilisation sur les réseaux sociaux
  • Animation de la page le jeune engagé sur instagram et blog

Pour les particuliers

Pour les professionnels

Articles sur le même thème